A toutes celles qui ont (presque) renoncé à avoir les ongles colorés, lasses de voir leur vernis s’écailler en deux jours malgré tous les efforts déployés pour le protéger. Et à celles qui pensent que garder des ongles naturels est un choix à la fois plus pratique, plus économique mais aussi plus éthique et plus sain. La bonne nouvelle du jour, c’est qu’il existe une solution pour arborer durablement des ongles parfaitement laqués, avec des produits de qualité et sans mettre au placard ses convictions responsables !
Méanail, la petite marque Parisienne qui monte, propose une gamme de vernis semi-permanents à réaliser chez soi, qui n’a rien à envier aux manucures de professionnels. Leurs vernis sont exempts des produits potentiellement nocifs pour la santé et ils sont vegan et cruelty free – traduction : ils n’ont pas été testé sur des animaux et n’utilisent que des ingrédients d’origine végétale. Le tout à un prix tout doux, what else ?

Le vernis semis-permanent, késako ?

Pour les novices, il s’agit d’un vernis à la texture gel, qui s’applique au pinceau comme un vernis classique et qui est ensuite fixé à l’aide d’une petite lampe UV. Initialement posé en institut, Méanails permet une application de vernis semi-permanent chez soi et à moindre coût, pour un gain à la fois de temps et d’argent. Le résultat ? Un vernis ultra glossy et surtout, la garantie d’une tenue parfaite pendant 3 à 4 semaines. Hasard ou coïncidence : c’est pile le temps de nos vacances ! Autant dire qu’il est la solution idéale pour partir sans encombrer sa valise d’une trousse à manucure.

Le matériel

Pour réaliser un semi-permanent digne des plus grands, vous aurez besoin : d’une lampe à UV/LED, d’un primer, d’une base coat, d’un top coat, du vernis semi-permanent de votre choix et enfin d’un cleaner. Pour le reste, lime à ongle, polissoir et bâtonnet pousse cuticule comme pour une manucure classique.

test-manucure-semi-permanent-avis-meanails-paris

Les étapes

Préparer l’ongle : C’est la base de toute bonne manucure, et plus encore d’une semi-permanente ! Avoir les mains propres et les ongles polis et limés permet d’offrir à l’ongle une meilleure surface d’adhésion. On ne lésine donc jamais sur cette étape si on veut un résultat durable.

Le primer : En absorbant l’humidité de l’ongle, le primer permet aux ongles durs et résistants de faciliter l’adhésion du vernis. Si le primer est essentiel pour les chanceuses aux ongles robustes et en bonne santé, il est en revanche inutile en cas d’ongles fragiles et cassants qui manquent déjà d’humidité.

La base coat : Elle s’applique en deux temps : une fiche couche sans toucher les cuticules, suivie d’une couche en bordure d’ongle pour éviter que le vernis ne glisse et ne s’écaille. Puis, petit passage des ongles sous la lampe UV pendant 30 à 90 secondes pour catalyser la base.

Le vernis : Étape essentielle de la manucure, la pose du vernis nécessite un peu d’application ! Une première fine couche pour une bonne adhésion, une seconde pour opacifier et uniformiser le vernis, suivies d’un passage des ongles sous la lampe UV. Petit conseil pour un rendu lisse et parfait : les pouces devront être vernis et séchés isolément afin qu’ils soient posés bien à plat sous la lampe et que le vernis ne coule pas pendant la catalyse.

Le top coat : Point de vernis durable sans top coat ! Appliqué en fine couche, il protège le vernis et apporte la brillance. On n’oublie pas un dernier passage sous la lampe pour garantir une tenue parfaite.

Le cleaner : Last but not least, un petit coup de cleaner à l’aide d’un coton imbibé, pour ôter la pellicule de gras laissée par le top coat. Votre manucure est fin prête, vous pouvez officiellement oublier vos ongles pendant 3 à 4 semaines !

Commenter avec Facebook

commentaire(s)