Si une maxime devait me correspondre à merveille ce serait bien celle-ci : “il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !”. Car Oui, vous l’avez compris et d’autant plus si vous me suivez sur Instagram, je me suis fait tatouer ! En fait je suis passée par plusieurs phases, une première qui consistait à dire : moi jamais, les tatouages c’est vulgaire, c’est irréversible, tu auras l’air maligne à 60 balais avec ton vieux machin sur ta peau frippée etc. en gros tous les à priori que la majorité des personnes ont sur les tatouages…
Ensuite ça a été, un tatouage pour quoi faire ? Parce ce que c’est la mode, pour faire comme tout le monde, parce qu’on se fait tatouer comme on achète un bijou fantaisie ou un nouveau rouge à lèvres ?  Non merci ! Si j’ai envie d’un truc éphémère, jetable, il y a aujourd’hui plein de marques très sympas qui proposent de jolies choses qui s’enlèvent facilement.

faire-tatouage-pour-contre-avis-douleur
Et puis un jour j’ai vu ce petit avion en papier dessiné naïvement sur la couverture d’un bouquin, et je me suis dit si je me fais tatouer ce sera ce motif et pas un autre ! Cet avion en papier reflète parfaitement ma vie : des mots, du papier, des loopings, des longs vols planés et quelques turbulences aussi parfois, l’évasion, les voyages, la liberté, tout moi…

J’avais dans l’idée de me faire tatouer en Nouvelle-Zélande, pour encrer définitivement en moi ce fabuleux voyage en famille que nous avons vécu l’hiver dernier, mais pour des questions d’hygiène et de sécurité j’ai préféré attendre mon retour en France. En effet un tatouage nécessite des soins et impose certaines contraintes les premières semaines ce qui n’était pas vraiment compatible avec notre mode de vie à ce moment là !

Puis un jour je suis allée me faire couper les cheveux, quel rapport me direz vous ?! Et bien j’y viens justement ! Ce jour là, Marco mettait la dernière touche déco à son studio de tatouage au sein même du salon de coiffure de mon amie et en papotant de fil en aiguille (ahah !) je me suis retrouvée allongée sur la table !
En 10 minutes chrono c’était fait, très sincèrement je n’ai rien senti, tout juste une léger picotement, un peu comme après une griffure de chat ou une petite coupure mais rien d’insupportable et voilà c’était fait j’étais tatouée !

Il est joli non mon petit avion en papier ?

Commenter avec Facebook

commentaire(s)