Je suis donc une femme à lunettes, ou plutôt j’étais… et je suis à nouveau ! Vous suivez ?!

Et oui la nature n’a pas été tendre avec moi, plus jeune, j’ai eu droit au combo parfait : appareil dentaire, boutons et lunettes, mais ça c’était avant ! Avant que l’adolescence se barre en courant pour mes problèmes dermato et avant que je passe entre les mains expertes d’un chirurgien de la vision le jour de mes 30 ans ! Ce jour là j’ai dit bye-bye définitivement à mes lunettes de myope, j’ai retrouvé le plaisir de mettre la tête sous l’eau et d’apprécier la beauté des fonds marins, j’ai appris à me maquiller différemment, je me suis surprise à essayer d’enlever mes lunettes le soir en allant me coucher ou au contraire à les chercher le matin sur la table de nuit… Je suis sûre que celles et ceux qui portent ou ont porté des lunettes un jour me comprennent !

Bref tout ça pour dire que les lunettes c’est (c’était !) terminé pour moi ! Sauf que, en avançant dans l’âge et en passant des heures et des heures devant un écran d’ordinateur, j’ai commencé à me plaindre de plus en plus fréquemment de maux de tête, de gênes au niveau des yeux, de crise d’allongement des bras irrépressibles (ceux qui savent, savent !). Je me suis donc résignée à prendre un rendez-vous chez l’ophtalmo et là, la sentence est tombée : fatigue oculaire et début de presbytie, il va falloir – à nouveau- porter des lunettes !
Mon ophtalmo m’a expliqué qu’au delà du vieillissement naturel de l’œil, la lumière artificielle et les rayonnements de la lumière bleue des écrans étaient nocifs pour l’œil et étaient en partie responsables de mes petits tracas. Il m’a aussi expliqué qu’il existait des verres spécifiques, avec ou sans correction, qui filtraient en grande partie la lumière bleue et la rendait plus naturelle, tout en rendant la lecture plus confortable.

Avis test lunettes de lecture lumière bleue Nooz Optics

Les lunettes de lecture Nooz Optics : mon avis

En attendant de pousser les portes de l’opticien et de franchir le cap des verres progressifs, je me suis offert une paire de lunettes de lecture anti-lumière bleue. J’ai trouvé mon bonheur à petit prix sur le site de NOOZ Optics, une boutique qui propose aussi bien des montures fantaisies avec des verres neutres pour le plaisir de changer de look ou pour se donner un air intellectuel ( si, si je vous assure j’en connais qui porte des lunettes juste pour faire genre ! ), que des lunettes de soleil, des lunettes de lecture ou encore leur modèle Binocle Nooz Originals au look délicieusement rétro !

J’ai de la chance, quand certains ont une tête à claques, moi j’ai une tête à lunettes, ça ne m’a donc pas dérangé de commander mes lunettes sur le net, j’étais quasiment sûre qu’elles m’iraient bien ! Concernant la correction, pas d’inquiétude non plus, le site propose un test de lecture très bien fait qui vous permettra de déterminer quelle dioptrie vous convient le mieux. Dans mon cas, ça a confirmé ce que l’ophtalmo avait décelé : +1,5.

J’ai eu du mal à faire mon choix tant la sélection est importante, des plus classiques au plus originales, il y en a vraiment pour tous les styles, et à prix tout doux. Mais ce qui m’a particulièrement séduit c’est la légèreté, la praticité et la compacité des lunettes Nooz Optics, le modèle que j’ai sélectionné pèse à peine 17 grammes et l’étui est si fin (14mm) que je peux le glisser dans le plus petit de mes sacs à main ou dans la poche de mon jean !

Avis test lunettes de lecture lumière bleue Nooz Optics

J’ai opté pour le modèle Cruz à 39,90€, mes lunettes sont arrivées directement chez moi par la poste en moins d’une semaine, et je les ai immédiatement adoptées ! Je ne vais pas dire que ça m’a changé la vie, mais les heures passées devant les écrans sont plus confortables, mes yeux “brûlent” moins, et surtout mes migraines ont disparu et je ne me contorsionne plus dans tous les sens pour déchiffrer les petites lettres !

Et vous Team Lunettes ou pas encore ? Je vous réserve une petite surprise dans les prochains jours : stay tuned…

Commenter avec Facebook

commentaire(s)