Le public qui aime la lecture a beau diminuer au fil des ans, il n’en demeure pas moins qu’un socle important demeure toujours irréductible… Parmi l’ensemble de ces lecteurs et lectrices potentielles il y a celles et ceux qui aiment les livres historiques, celles et ceux qui préfèrent les autobiographies, celles et ceux qui ont un faible pour les livres d’aventure, celles (plutôt que ceux…) qui ne jurent que par les œuvres à l’eau de rose, celles et ceux qui ne se passionnent que pour les histoires effrayantes ou foncièrement ténébreuses, et puis, bien sûr, il y a celles et ceux qui ne jurent que par le roman policier, et c’est précisément à ce public que nous nous adressons aujourd’hui… Au fil de cet article, nous allons vous proposer une sélection de 3 ouvrages qui fleurent bon le crime prémédité avec finesse, l’enquête bien ficelée, le criminel en maraude ou en cavale, et les nœuds au cerveau  afin de dénouer l’intrigue. Si vous cherchez encore ce que vus allez bien pouvoir lire cet été, dans le transat, sur la plage, ou dans le train alors nous espérons que nos 3 choix vous donneront envie et quelques idées… Et à vrai dire, pour avoir nous-même lu cette sélection de 3 très bons livres, nous n’en doutons pas un seul instant !

 

Cela n’aura pas été simple que de dresser cette petite sélection, car comme vous l’imaginez sans doute, des centaines, des milliers de livres sortent chaque année, dont un certain nombre traitent de récits qui s’apparentent au polar ou à l’histoire policière, telle qu’on la conçoit, en tant que lecteur ou que lectrice.
Nous avons tenté de sortir un peu des sentiers battus et de ne pas tomber dans l’écueil de vous proposer 3 ouvrages qui ont déjà bénéficié de pas mal de publicité simplement parce qu’ils sont sortis dans la bonne maison d’édition… En effet, comme c’est le ca pour la musique ou encore le cinéma, la réussite d’une œuvre n’est pas nécessairement liée qu’à sa qualité intrinsèque, mais est aussi fonction du marketing qui va autour et qui va permettre de se faire connaître et de toucher un plus large public.

Nous espérons que vous trouverez votre bonheur parmi notre sélection, et pour maximiser nos chances, nous avons sciemment fait en sorte d’éclater notre choix au maximum. Que vous décidiez de vous inscrire dans une bibliothèque pour emprunter un livre, ou que vous soyez un client régulier de la librairie du coin, peu importe, ce qui est important, c’est de lire.

 

 Code 612 Qui a tué le petit Prince ? Michel Bussi

Avec ce 1er livre, nous faisons un petit focus sur une plume française que nous apprécions tout particulièrement, puisqu’il s’agit de Michel Bussi, né en 1965. Cet auteur très singulier s’est fait connaître en 2011 avec son 2nd roman intitulé Nymphéas Noirs. Par ailleurs, Michel Bussi est professeur de géographie à l’université de Rouen, plus spécifiquement spécialisé en géographie électorale. Au cours de l’année 2020, il parvient à se hisser à la 2nde position des écrivains français les plus vendus, avec pas loin de 1 million d’exemplaires vendus sur l’année 2019.

Code 612 Qui a tué le petite Prince ? est un roman qui se base sur des faits et des anecdotes réels, et permet de redécouvrir cette œuvre mythique d’Antoine de Saint-Exupéry, avec notamment bon nombre de citations, et des allusions littéralement omniprésentes au fil de la lecture. Il raconte l’histoire et l’enquête menée par 2 enquêteurs, qui vont se confronter au “Club 612” (qui est un club de 6 personnes qui sont passionnées par le petit Prince et Antoine de Saint-Exupéry…) pour tout comprendre de la disparition tant du petit Prince que de Saint-Exupéry lui-même. Au cours de leurs pérégrinations les 2 personnages vont être amenés à voyager au 4 coins du monde afin de récolter des indices, déjouer des fausses pistes. A l’aide des membres du Club 612, les 2 enquêteurs vont tenter de trouver les clefs cachées de ce roman et en tant que lecteurs, vous allez prendre un plaisir incroyable à revisiter l’œuvre intemporelle que vous avez sans doute lu étant enfant…
On peut considérer que Code 612 Qui a tué le petit Prince ? est une sorte de prolongement au Petit Prince, d’autant plus que l’auteur s’est fait le plaisir d’adopter le style d’écriture de Saint-Exupéry, à la fois poétique, enfantin et profond. De rebondissement en rebondissement, vous aurez toutes les peines du monde à ne pas vouloir lire la page suivante et à laisser en suspens votre lecture, tant l’intrigue est bien ficelée, et les personnages si attachants (notamment les membres du Club 612, tous plus farfelus les uns que les autres…).
Les puristes absolus trouveront peut-être que l’exercice de style est un peu osé et que ce livre se risque à des interprétations qui n’avaient pas nécessité d’être, mais avec un petit peu de recul, nous avons pour notre part (et pourtant, Dieu sait que nous ADORONS le Petit Prince…) vraiment adoré ce décalage et cette mise en perspective d’un ouvrage mythique… L’originalité du propos, tout autant que la manière d’aborder le récit sont à saluer et l’auteur vous réserve même la surprise de découvrir de nombreuses petites choses plus ou moins croustillantes lors de la seconde, puis de la troisième lecture, alors ne vous en privez pas, vous auriez bien tort de ne pas en profiter comme il se doit !

Le Serment – Arttu Tuominen

Ce 2nd livre que nous vous proposons n’est rien moins que le polar élu comme le meilleur de toute la Scandinavie en 2021, ce qui n’est pas rien lorsque l’on sait comme cette région du monde est vivace en matière d’auteur dans le style.
Sorti chez nous aux éditions de la Martinière, cet excellent ouvrage, qui vous tiendra en haleine de la première des pages à l’ultime paragraphe, fait tout de même 430 pages et a été traduit du finnois par Anne Colin du Terrai, pour la petite histoire.
Si nous devions parler de ce superbe polar nordique, en essayant bien entendu de ne pas en déflore grand chose, afin de vous laisser toute la surprise et de la découverte, et bien nous dirions tout simplement que « Le serment » est une superbe ode à l’amitié indéfectible que sont susceptibles de nouer deux enfants, une fois qu’ils seront devenus adultes. Nos 2 protagonistes ont eu une enfance parfois difficile, ils ont parfois été harcelés au cours de leur jeunesse, et ont aussi été confrontés de manière assez régulière à la violence des grandes personnes… De cette période compliquée et pas toujours très tendre, avant que la vie ne les sépare, les 2 protagonistes ont juré (“croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en Enfer”) d’être toujours ensemble, soudés comme 2 frères, de toujours se venir en aide en cas de besoin,… La vie étant parfois assez cocasse et le destin adorant faire des petits clins d’œil à l’existence, l’un de ces 2 enfants est devenu policier, tandis que l’autre a petit à petit sombré dans l’alcool et la petite délinquance. Ils ne se sont pas vus depuis plus de 20 ans, jusqu’à ce que…
Comme vous l’avez sans doute déjà compris, leurs chemins vont se croiser de nouveau lorsque Antii (le premier des enfants, celui qui a pris le chemin de la petite criminalité) sera suspecté de meurtre à l’issue d’un week-end de beuverie typiquement finlandaise. Paloviita (le second enfant, celui devenu policier) devra choisir entre son intégrité et son amitié, alors que ses retrouvailles vont faire remonter à la surface des souvenirs douloureux, à un moment clé de sa vie d’adulte. Ce superbe livre qui s’intitule « Le serment » est bien plus encore qu’un polar, c’est une véritable plongée dans le cœur des hommes, dans les rapports qui sont susceptibles de se nouer entre eux, malgré leurs différences ou leurs ressemblances intrinsèques : au final , cela donne quelque chose comme un ouvrage tout à la fois touchant et délicieusement froid.

L’île des chasseurs d’oiseaux – Peter May

Pour terminer notre petite sélection, nous aimerions vous proposer cet étonnant ouvrage qui nous est proposé par l’auteur écossais Peter May (à noter que la traduction de Jean René Dastugue est vraiment de très grande qualité) et qui date déjà de quelques années (2009 dans sa première édition française).
Pour ce qui est du synopsis, nous allons tenter de vous en proposer un qui soit pertinent, juste, alléchant, mais qui ne déflore absolument rien de l’intrigue à venir…ce qui n’est pas forcément aisé,tant le mécanisme de ce livre est digne d’une horloge archi fine, à la précision redoutable.
Marqué au fer rouge par la perte toute récente de son fils unique, l’inspecteur Fin Macleod (rien à voir avec le Mc Leod incarné par Christophe Lambert dans Highlander), qui est déjà en charge d’élucider un meurtre commis dans le district d’Édimbourg, est envoyé pour enquêter sur un autre homicide sur son île natale, qui s’appelle Lewis, où il n’est d’ailleurs pas retourné depuis dix-huit ans. Si l’on s’en réfère au cadavre et aux marques qu’il porte, il semblerait que l’exécution ait été effectuée selon le même mode opératoire que celui d’Édimbourg vient d’y être découvert.
Sur cette île couverte de landes et tellement pittoresque du nord de l’Écosse, où l’on se chauffe à la tourbe, où l’on pratique encore le sabbat chrétien et où l’on parle la langue gaélique, l’inspecteur est directement confronté à son enfance et à certaines résurgences de cette dernière.
La victime qui été découverte sur l’île n’est autre qu’Ange, un véritable ennemi de jeunesse pour Fin, qui s’est montré terrible avec lui lorsqu’ils étaient tout jeunes. Dans un même temps, Fin retombe sur de vieilles accointances, dont Marsaili, son premier amour, qui vit aujourd’hui avec Artair, et d’autres encore…Alors que Fin entreprend son enquête, sur le port de la petite île, se prépare l’expédition rituelle qui, chaque année depuis des siècles, conduit une douzaine d’hommes sur An Sgeir, un rocher inhospitalier qui se trouve à plusieurs heures de navigation, pour y tuer des oiseaux nicheurs. Lors de son dernier été sur l’île, Fin se souvient avoir participé à ce voyage initiatique, qui s’est terminé de manière dramatique…
Que s’est-il réellement passé alors entre ces hommes ? Quel est le secret qui pèse sur eux et qui semble resurgir aujourd’hui ? Sur un fond de traditions ancestrales d’une cruauté absolue, le très brillant Peter May nous plonge au cœur de l’histoire personnelle de son enquêteur Fin Macleod, auquel on s’attache très vite, dès les premières pages. Des quiproquos, des fausses pistes, des dialogues à double sens, des scènes glaçantes, une atmosphère haletante : l’auteur tient le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page et la formule fonctionne à plein régime de bout en bout !

Pour conclure :
Nous en voilà arrivés au terme de notre sélection et nous espérons qu’elle vous aura donné quelques idées et que vous aurez de fait un ou deux livres à lire pour l’été, au moment où vous serez en vacances… Si vous optez pour un livre de notre sélection, n’hésitez pas à nous donner votre avis en nous laissant un commentaire !

 

Commenter avec Facebook

commentaire(s)