Il y a quelques semaines déjà j’ai succombé pour un gloss Marc Jacobs lust for lacquer dans la couleur kissability un beige rosé, typiquement comme je les aime…

Le packaging a lui seul est sublime, un vrai petit bijou, en même temps à 27€ le gloss, il peut être joli ! Même si l’adage dit : “qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse” , j’avais surtout envie de voir ce qu’il avait dans le ventre et de le tester illico !

Et là rien de nouveau sous le soleil, un applicateur de gloss classique, un embout mousse standard, un poil déçue, pas d’innovation à ce niveau là !

L’application est facile, la texture glisse sur les lèvres sans coller, mais j’ai besoin d’en passer des dizaines de couches avant de voir un semblant de couleur apparaitre sur mes lèvres. Après vérification sur le site de Séphora, je me suis rendue compte que le lust for lacquer était en fait décliné en deux gammes : une translucide et une couleur intense, la teinte kissability faisant partie de la première ceci explique donc cela, la prochaine fois je ferai attention avant de m’emballer !

lust-for-lacquer-voyage-en-beaute-marc-jacobs-avis-test-gloss

L’odeur est douce légèrement chocolatée il me semble, mais surprise au bout de quelques minutes, c’est le menthol qui prend le dessus, ça picote d’ailleurs légèrement et ça duuuuure looooongtemps… ( cette manie qu’ont les marques de  mettre de la menthe dans tous leurs gloss ! Ça ne me dérange pas plus que ça mais j’en connais beaucoup qui n’apprécient pas… )

Bons points : il n’assèche pas les lèvres ( sans doute grâce à sa formulation infusé aux extraits de pépins de raisin ) ,  le brillant est intense et la tenue est vraiment bonne.

Finalement un gloss qui ne colle pas mais qui ne colore pas non plus, je ne suis donc pas vraiment convaincue, surtout à ce prix là ! Autant j’avais adoré le crayon highliner pour les yeux, autant là je suis déçue…

Si néanmoins vous avez envie de vous laisser tenter, le Lust for lacquer est dispo en exclusivité chez Séphora !

Commenter avec Facebook

commentaire(s)