Pour ce deuxième volet consacré à mon grand week-end à Saint-Pétersbourg, on plonge au cœur de la Venise du nord avec des balades inoubliables sur les rives de la Neva gelée, on assiste au ballet des brises glaces, on replonge au siècle dernier devant le croiseur Aurora ou le sous-marin S-189 pris par les glaces en cette saison et qui sont aujourd’hui des musées.

On s’imagine en tsarine assistant à une représentation des ballets russes au célébrissime théatre Mariinski, ou se rendant à une réception au palais d’hiver. Le Palais d’Hiver qui abrite aujourd’hui l’Ermitage un des plus beaux et le plus grand musée du monde. Nous y avons passé une matinée mais la légende dit qu’en contemplant chaque œuvre durant une minute, il faudrait y passer onze ans pour tout voir ! Le gros avantage c’est qu’en hiver Saint-Pétersbourg est relativement peu touristique, nous n’avons pas eu à affronter les hordes de touristes descendus des gigantesques bateaux de croisière, ni à faire des heures de queue pour obtenir le billet d’entrée et nous avions le musée pour nous seuls ou presque !

On s’attend à croiser Raspoutine au détours d’un canal près du palais Ioussopov où il a été assassiné. On écoute une chanteuse d’opéra pendant un diner au Literatournoïe Kafé où flottent les âmes de Pouchkine, Gogol ou Dostoïevski. On surprend des russes en train de faire le plein de soleil et de vitamine D en “bronzant” à demi-nu à l’abri des remparts de la forteresse Pierre et Paul.
La Forteresse Pierre et Paul dont la cathédrale renferme la nécropole des Romanov, les derniers tsars de Russie.
On grignote des amandes grillés dans un parc de la ville, on bave devant les étals de l’épicerie Elisseïev, l’équivalent russe de l’épicerie du bon marché par exemple.

Je pourrai passer des heures à vous parler de Saint-Pétersbourg, les ponts, les canaux, le caviar, les blinis etc., sa seule évocation est un nouveau voyage et je rêve déjà d’y retourner… Et vous, vous partez quand ?

N’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les voir en grand !

 

Commenter avec Facebook

commentaire(s)