C’est maintenant devenu une sorte de rituel, tous les ans, fin septembre, nous nous offrons une escapade provençale.

Après Avignon, Gordes ou Les Baux de Provence les années précédentes, nous avons posé nos valises dans la cité Arlésienne par un beau week-end d’automne.

Le soleil et la douceur étaient au rendez-vous et pendant deux jours nous avons flâné dans Arles qui nous a rappelé par bien des points son illustre cousine italienne Rome.

La ville est petite et tout se fait aisément à pieds. Les ruelles pavées baignées de soleil s’ouvrent sur des places aux façades colorées, aucun doute on est bien en Provence ! Les monuments historiques comme les arènes ou l’amphithéâtre, la place du forum, ou encore le café Van Gogh sont autant de lieux emblématiques que nous avons pris plaisir à redécouvrir.

 

Le marché du samedi matin est une véritable institution dans la région et les chalands, touristes comme locaux, apprécient les étals typiques des marchés provençaux : fruits et légumes gorgés de soleil, épices, nougats, olives, figues et lavande se côtoient dans un festival de senteurs et de couleurs.
Ça va vous paraitre complètement fou et 99% d’entre vous ne doivent même pas la connaitre, mais rien qu’en regardant les photos je ne peux m’empêcher de fredonner la chanson “les marchés de Provence” de Bécaud ! ( oui j’ai 100 ans, et pour la découvrir -ou pas- c’est par ICI ! )

 

Ici, les taureaux sont partout, en peluche, en peinture murale, dans la rue, même sur le manège d’enfants! Et évidement dans les arènes où nous avons assisté à une course camarguaise : sensations garanties…

 

Arles – Mon carnet d’adresse

Nous avons séjourné à l’Hôtel Ibis Style, bien placé à l’entrée de la ville, on peut laisser la voiture au parking et accéder partout facilement à pieds, ce qui est un bon point quand on sait combien il est difficile de stationner, notamment le samedi jour de marché.

Nous avons dévoré les meilleurs sandwichs qu’il m’ait été donné de manger jusqu’à présent chez Fad’Oli, 42 rue des Arènes, à deux pas de la place du forum et des ses restaurants à touristes, dans une boutique coloré, on nous a servi des légumes assaisonnés à la perfection, basilic, huile d’olive, dans du pain frais et croustillant, un régal ! Nous avons voulu y aller le dimanche midi pour goûter les sushis ( la propriétaire est japonaise) mais c’était hélas fermé… Rien que pour ça,nous sommes obligés d’y retourner !

Pour oublier les sushis, nous avons opté pour un Burger chez Tonton Sam, 10 rue de l’hôtel de ville, on y trouve des burgers originaux à la viande 100% provençale de taureau, de veau ou d’agneau, le pain est bio et tout est fait maison. Une adresse sympa, à petit prix et ouverte le dimanche midi, ce qui est plutôt rare dans le centre historique.

Enfin petite folie, nous, nous sommes offerts un diner chez Jean Luc Rabanel, 21 rue des Carmes, nous n’avions pas les moyens de nous offrir le menu 3 étoiles à 180€ par personne, alors nous avons opté pour la formule bistrot à 31€ et c’était top ! La bouteille de vin à 40€ a fait grimper l’addition, mais sinon c’est un excellent rapport qualité/prix.

Comme d’habitude n’hésitez pas à cliquer sur les photos pour les voir en grand…

 

 

Commenter avec Facebook

commentaire(s)