Il y a quelques semaines, profitant d’un promo sur amazon.fr, je me suis jetée à l’eau et suis enfin passée au livre numérique ! Une liseuse à 29€ je ne pouvais pas résister, encore moins quand j’ai appris que je pouvais me procurer certains livres gratuitement… Boulimique de lecture et amoureuse du Livre, j’ai longtemps hésité à franchir le cap du ebook, pourtant aujourd’hui je suis déjà addict à mon Kindle !


À peine reçu j’avais déjà téléchargé une dizaine de bouquins, compte tenu des événements récents dans ma petite vie ( j’y reviendrai peut être un jour dessus, mais pour l’instant c’est trop frais… ) j’avais envie de légèreté, de fantaisie, de rire etc. Mon choix s’est donc porté sur de la chicklit, cette “littérature” très féminine rendue populaire par Bridget Jones ou Sex & the City.

Quand j’ai lu le résumé de Dear You, j’ai immédiatement su que ça allait me plaire : New-York, un hôtel de luxe, un homme, une femme, les ingrédients idéaux pour une romance à l’américaine !

Dear-you-avis-résumé-critique-roman-Kindle-ebook-gratuit-harlequin

Le pitch à lui seul plante idéalement le décor : Bienvenue au Peninsula, un palace de rêve au cœur de New-York, la ville qui ne dort jamais. C’est là qu’officie Kathleen, dont la mission, en tant que concierge de luxe, est de satisfaire toutes les demandes de ses prestigieux clients. Pour la plupart d’entre eux, elle est transparente – mais pas pour Andrew Blake. Dès son arrivée à l’hôtel, ce magnat de la presse, secret et extrêmement charismatique, semble s’intéresser de très près à Kat. Depuis qu’elle occupe ce poste, c’est la première fois qu’on la remarque. Si elle se sent d’abord flattée, très vite, cette attention soudaine la déstabilise. Il faut dire que les exigences de son nouveau client sont plutôt troublantes…

On navigue très agréablement dans cette comédie romantique, on se prend même à imaginer une adaptation ciné de Dear You tellement les personnages sont attachants et l’histoire évidente ! C’est sur, on est  bien loin de la grande littérature, c’est cucul la praline à souhait, ce n’est pas forcément très bien écrit, il y a quelques longueurs, les scènes éroticoromanticorococo sont redondantes et on se demande parfois si l’auteure n’a pas pris le pari d’utiliser le plus souvent possible le verbe morigéner mais ça fait le job comme on dit … On rit, on pleurniche, on rêve, on oublie le quotidien, on se plonge dans Dear You avec délectation de la première à la dernière page sans pouvoir s’arrêter, une jolie parenthèse !

Si vous aimez les comédies romantiques, les romances à l’eau de rose, qu’une âme de midinette sommeille en vous, que vous croyez au prince charmant ou que tout simplement vous avez envie d’un agréable moment d’évasion alors Dear You est fait pour vous … Sinon passez votre chemin !

N’hésitez pas à partager avec moi vos coups de cœur “littéraires” de l’été en commentaires ! Et si la version ebook de Dear You vous tente n’hésitez pas à me la demander en com 😉

Commenter avec Facebook

commentaire(s)