Quand il y a quelques jours, au hasard de mon fil Facebook, j’ai appris que “La fille de Brooklyn” le nouveau roman de Guillaume Musso venait de paraitre, alors que je n’ai pas ouvert un seul bouquin depuis mon départ en voyage, j’ai été soudain prise d’une pulsion, je le voulais là tout de suite !

Ni une, ni deux, j’ai connecté ma liseuse Kindle et d’un simple clic, à l’autre bout du monde, j’étais en possession de mon précieux.

J’ai mis à profit le retard de ma compagnie low coast et les quelques heures d’avion qui relient Proserpine à Sydney pour le dévorer d’une traite ! Comme à son habitude Musso sait nous tenir en haleine, et une fois l’intrigue posée impossible de refermer le livre avant d’en connaitre la fin.

Synopsys

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. 
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

« Si j’avais commis le pire, 
m’aimerais-tu malgré tout ? »

Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Qui est vraiment Anna ? Quel terrible secret cache-t-elle ? Où est elle ? Tant de questions qui trouveront réponses au fil des 500 pages.

Sur fond de campagne électorale aux Etats-Unis, d’affaires classées qui ressurgissent du passé, d’évènements familiaux tragiques, Musso nous mène par le bout du nez jusqu’au dénouement final.

J’ai trouvé ce nouveau roman moins tiré par les cheveux que les précédents, l’histoire est beaucoup plus réaliste, plus aboutie. On navigue, comme dans la plupart des ouvrages de l’auteur à succès, entre Paris et New-York, et amour, humour et suspense font bon ménage. On s’imprègne rapidement des personnages et de l’histoire, on enchaine les chapitres comme les épisodes d’une série à succès et c’est un vrai bon moment.

En bref, en ce début de printemps, si vous êtes à la recherche du bouquin qui vous fera déconnecter pendant quelques heures, ne cherchez plus, je l’ai trouvé !

Commenter avec Facebook

commentaire(s)